BIOGRAPHIES

Biographies des membres de l’ensemble

 

Chloë RiChloë3chard-Desoubeaux – Violon – Direction artistique

Originaire de Caen, Chloë Richard-Desoubeaux est passionnée de musiques anciennes et d’histoire. Son parcours d’instrumentiste commence avec le violon « classique » au CRR de Caen. Elle désire ensuite explorer d’autres sonorités et s’ouvre à la pratique du violon baroque, dont le son riche et chaud la touche profondément. Après obtention de son Diplôme d’Etudes Musicales au Conservatoire d’Aubervilliers-La Courneuve, elle suit l’enseignement de Patrick Bismuth au Conservatoire de Paris, où elle obtient son prix de Perfectionnement en 2016.

Ses recherches sonores et historiques l’amènent également à jouer de la vièle à archet médiévale ainsi que du rebec ou encore de la flûte à bec, lui permettant d’élargir sa palette de timbres et son répertoire.

En 2013, Chloë créé l’Ensemble Connexions, qui devient Les Ondes Galantes en 2015, au sein duquel elle se produit régulièrement en Normandie et à Paris. A travers ces concerts, elle souhaite intégrer à ses programmes d’autres disciplines artistiques telles que l’escrime de spectacle, qu’elle pratique depuis 2007. Elle joue également dans diverses formations orchestrales, interprétant des grandes œuvres du répertoire comme la Passion Selon St Jean de J.S. Bach, sous la direction de Philippe Pierlot, la Passion Selon St Matthieu, du même auteur ou son Double concerto pour violon, dans lequel elle se produit en soliste.

Parallèlement à sa pratique instrumentale, Chloë est titulaire d’un master de musicologie du Conservatoire Supérieur de Paris, obtenu en 2018, où elle a suivi les classes d’Histoire de la musique de Rémy Campos et de Métiers de la culture musicale de Lucie Kayas. Ses recherches portent sur les musiques traditionnelles de Normandie et sur l’activité musicale dans les camps d’internement de la Seconde guerre mondiale, travail qu’elle présente lors de deux colloques internationaux à Londres (2015) et à Montréal (2016). Elle anime également des ateliers de médiation musicale auprès de publics divers à la Philharmonie de Paris et rédige des notes de programme pour l’Opéra-Orchestre National de Montpellier, les Philharmonies de Paris et du Luxembourg et le Conservatoire Supérieur de Paris. Par ailleurs, elle contribue aux éditions critiques de l’Epidigma Harmoniae Novae de Kelz et de l’Opus VII d’Uccellini.

Enfin, ayant été professeur de violon auprès de plusieurs débutants, elle place la pédagogie au cœur de ses préoccupations et souhaite pouvoir poursuivre une activité d’enseignement musical.

Chloë est lauréate de la bourse Vincent Meyer et du fonds Tarazzi.

 

 Adèle Gornet – ClavecinAdèle Gornet

Après des études de clavecin et de basse continue au CRD de Bobigny dans la classe d’Isabelle Sauveur, Adèle Gornet se perfectionne au CNSM de Paris (classes d’Olivier Baumont et de Blandine Rannou). Elle y obtient le Prix de clavecin et le Prix de basse continue en 2018. Au cours d’académies, elle reçoit notamment les conseils de Pierre Hantaï (Académie de Villecroze), Bertrand Cuiller (Académie de Vannes et Fondation Royaumont), Françoise Lengellé et Françoise Marmin.

Vivement intéressée par la musique d’ensemble, elle se produit dans diverses formations, sous la direction de Philippe Pierlot, Paul Agnew, Henri Chalet, Fabien Aubé, Olivier Schneebeli ou encore Fabien Armengaud. Elle est membre des ensembles Les Ondes Galantes et Les Jupons de la Marquise. Affectionnant particulièrement le répertoire soliste français du XVIIIe siècle, elle se produira en récital dans la saison 2018-2019 de l’association Jeunes Talents avec un programme faisant dialoguer Le Tombeau de Rameau de G. Pesson et des œuvres de J.-Ph. Rameau et de J. Duphly.

Adèle étudie également la musicologie, d’abord avec Charlotte Ginot-Slacik, puis au CNSM de Paris, dans le Cycle supérieur de musicologie (Master de musicologie obtenu en 2018, avec un prix d’analyse théorique et appliquée dans la classe de Claude Abromont et un prix d’esthétique dans la classe de Christian Accaoui). Elle reçoit le Prix de musicologie Monique Rollin 2017.

Passionnée par la pédagogie et la transmission au public, elle anime des ateliers de médiation pour la Philharmonie de Paris, écrit des notes de programme et est conférencière au Musée de la Musique de la Philharmonie de Paris (collections permanentes et expositions temporaires). En 2014, elle fonde avec Coline Feler l’association L’Attrape-note, développant divers projets de médiation musicale.

Adèle est lauréate du fonds Kriegelstein, de la fondation Royaumont et reçoit le soutien du Mécénat Musical Société Générale, de la bourse Nguyen Thien Dao, de l’ADAMI et de la fondation Safran pour la musique.

 

Pierre-Yves PPierre-Yvesiriou – escrime artistique

Pierre-Yves Piriou partage le temps que lui laisse son activité professionnelle entre ses deux passions : la musique et l’escrime artistique. La musique l’a accompagné depuis son plus jeune âge. Ayant appris à jouer de la trompette et du piano,  il a eu l’occasion de se produire au sein de plusieurs formations (orchestre, musique de chambre, jazz band). Il occupe aujourd’hui une place de trompettiste à l’Orchestre d’Harmonie de Pantin, où il interprète un répertoire éclectique. Il est également un auditeur assidu de musiques anciennes.

Par ailleurs, il pratique l’escrime artistique depuis une dizaine d’années. Ses représentations en public lui ont permis d’endosser le rôle de personnages rocambolesques tels que Zorro ou le Capitaine Crochet. Le duo qu’il forme avec Chloë Richard-Desoubeaux s’est illustré dans un style d’escrime singulier, où la musique, plus qu’un simple support, joue un rôle déterminant dans la conception du combat. Leur chorégraphie sur le Fandango d’Antonio Soler, qu’ils interprètent dans le spectacle « De l’archet à l’épée », a reçu le Prix spécial du jury lors de la compétition Claude Carliez de la ligue d’escrime de Créteil en juin 2015.